Revue professionnelle pour archivistes, bibliothécaires et documentalistes

Bibliothek

12.11.2016
30.01.2017
06.03.2017
15.03.2017
27.03.2017
09.04.2017
09.04.2017
30.04.2017
30.04.2017
30.04.2017
30.04.2017
07.05.2017
08.05.2017
08.05.2017
19.06.2017
19.06.2017
19.06.2017
2015/2 ​Le défi du droit d'auteur

Urheberrecht: Bundesgericht erlaubt digitalen Dokumentenlieferdienst

Mit Urteil vom 28. November 2014 erklärte das Schweizerische Bundesgericht den E-Mail-Versand von einzelnen gescannten Artikeln aus gedruckten Zeitschriften durch Bibliotheken an berechtigte Benutzer für zulässig (BGE 140 III 616 http://relevancy.bger.ch/cgi-bin/JumpCGI?id=BGE-140-III-616; Schweizerisches Bundesgericht: Versand von Zeitschriftenartikeln durch Bibliotheken zulässig, Medienmitteilung vom 18. Dezember 2014). Das Bundesgericht hob damit ein Urteil des Handelsgerichts des Kantons Zürich auf, das den Dokumentenlieferdienst der Zürcher ETH-Bibliothek aufgrund einer Klage von grossen Wissenschaftsverlagen verboten hatte. 

11.08.2017
28.08.2017
28.08.2017
28.08.2017
28.08.2017
28.08.2017
28.08.2017
28.08.2017
28.08.2017
28.08.2017
2015/1 Associations I+D

Des temps difficiles également pour les associations professionelles? Les réponses de BIS et AAS

La Suisse est connue pour sa vie associative très active. Mais de plus en plus d’associations déclarent avoir de la peine à trouver des personnes disposées à s’engager. Ce constat est-il également valable pour les associations professionnelles?

Engler: L’AAS a vu le jour en 1922 sous la forme d’un «groupe d’entraide pour archivistes» et, comme le veut la tradition suisse, s’est organisée en association. A l’exception d’un secrétariat professionnel à temps partiel, tous les services au sein de l’association sont assurés par un système de milice. L’effectif des membres de l’AAS augmente continuellement depuis des années, et ce, aussi bien pour ce qui est des membres collectifs que des membres individuels. Ceci s’explique d’une part par l’image de la profession qui s’étoffe et les nouveaux domaines d’activité: plus de personnes et d’institutions sont en effet confrontées à des thèmes archivistiques. D’autre part, les changements rapides entraînent de l’insécurité et le besoin de se mettre en réseau et de continuer à se former. L’offre de formation continue orientée vers la pratique et avantageuse figure parmi les forces de l’AAS.

Staub: BIS a connu une phase difficile après la fusion de BBS et ASD. Le comité et le secrétariat étaient en crise, le nombre des membres diminuait. Il était difficile à l’époque de trouver des volontaires pour s’engager dans l’association. On aurait pu mettre cela sur le compte du déclin du bénévolat dans le monde associatif. Après ces années de crise, on constata un retournement de situation: BIS est désormais bien là, sa notoriété au sein de la communauté ne fait que croître, elle fournit les prestations que l’on attend en principe d’une association. Cela va certainement aussi avoir un effet sur l’effectif des membres.

Quels rôles les associations jouent-elles à une époque où les groupes de projet et les initiatives sont toujours plus populaires et où les médias sociaux ne cessent de gagner en importance pour l’échange d’information et la mise en réseau?

Engler: L’avantage de l’association professionnelle est que, contrairement à des groupes spécifiques, elle représente tous les types d’institutions et de personnes, et ce, de toutes les régions linguistiques. Ceci est très important dans une Suisse fédéraliste dont le paysage archivistique est extrêmement hétérogène. L’AAS ne considère pas les groupes de projets et d’initiatives comme une concurrence, mais plutôt comme une extension et un complément bienvenu aux offres existantes. Les médias sociaux ne sont pas davantage une concurrence: l’AAS les utilise en effet elle aussi pour sa communication. Les membres de l’AAS apprécient en outre le contact personnel, les manifestations organisées par l’association sont également toujours des plateformes d’échange informel et social.

Staub: Etant donné que la bibliothèque en tant que 3e lieu ne cesse de gagner en importance, l’association devient elle aussi plus importante en tant que plaque tournante, plateforme et réseau. Car la vraie vie se passe encore et toujours en dehors du monde numérique.

18.09.2017
02.10.2017
27.11.2017
27.11.2017
04.12.2017
04.12.2017
04.12.2017
04.12.2017
04.12.2017
04.12.2017
04.12.2017
04.12.2017
04.12.2017
04.12.2017
04.12.2017
16.04.2018
23.04.2018
23.04.2018
23.04.2018
23.04.2018
2013/2 Gender Studies und I+D

Mehr Gender in die Bibliotheken – aber richtig!

Im Februar 2013 fand auf der deutschen Mailingliste InetBib (www.inetbib.de) eine zehntägige, intensive Gender-Debatte statt, an der sich sowohl Männer wie Frauen beteiligten. Diese Diskussion eignet sich gut als Ausgangspunkt für die nähere Betrachtung einiger Bereiche, in denen ein genderspezifischer Blick in und auf Bibliotheken Sinn macht und daraus abgeleitete Massnahmen einen Mehrwert bringen können. 

30.04.2018
30.04.2018