Kommentare Abstract
2020/1 Archive und Bibliotheken in internationalen Organisationen

Les archives et la bibliothèque du Conseil œcuménique des Eglises (COE)

Kommentare Abstract

Les archives et la bibliothèque du Conseil œcuménique des Eglises donnent accès à l’histoire du mouvement œcuménique et sont une source importante pour l’histoire de la globalisation au cours du 20ème siècle, le Conseil représentant des Eglises de par le monde entier depuis sa création en 1948.

Les origines des archives et de la bibliothèque remontent à 1946, deux ans avant la fondation officielle du COE, quand Willem A. Visser ‘t Hooft, futur premier secrétaire général, lança l’idée d’une bibliothèque œcuménique, qui servirait de centre d’étude et de recherche en œcuménisme, et qui préserverait en même temps la mémoire du mouvement œcuménique. La bibliothèque débuta ses activités avec quelques centaines de livres et de documents, donnés par Visser ‘t Hooft lui-même.

Le Conseil œcuménique des Eglises (en anglais World Council of Churches, WCC) est une communauté mondiale d’Eglises, en quête d’unité, de témoignage commun et de service chrétien. Il réunit 350 églises membres, comprenant la plupart des Églises orthodoxes, un grand nombre d'Églises anglicanes, baptistes, luthériennes, méthodistes et réformées, ainsi que de nombreuses Églises unies et indépendantes, représentant plus de 500 millions de chrétiens dans le monde entier. Le COE s’engage pour plus de justice et de paix dans le monde et collabore notamment avec diverses organisations internationales. Sa commission des églises pour les affaires internationales a un statut consultatif auprès du Conseil économique et social de l’ONU (ECOSOC).

Aujourd’hui, le COE compte environ une centaine d’employés en équivalents temps plein, et une archiviste et un bibliothécaire, tous deux à mi-temps. Les deux services sont formellement et physiquement séparés : les archives sont rattachées au département de la Communication et se trouvent au Centre œcuménique de Genève tandis que la bibliothèque dépend du Secrétariat Général et est située à l’Institut œcuménique de Bossey, près de Nyon. Toutefois, leur mission première n’a pas changé et les deux entités collaborent étroitement.

Logo Waves

Les archives conservent les documents du Conseil ainsi que de diverses autres organisations œcuméniques et les papiers de diverses personnalités œcuméniques. Les fonds sont constitués de documents imprimés, de photographies, de bandes sonores, de films et de vidéos, représentant quelque 2 000 mètres linéaires.

La bibliothèque possède environ 100 000 volumes et 900 périodiques, constituant une collection unique sur l'œcuménisme et l’histoire du mouvement œcuménique, ainsi que dans divers domaines théologiques enseignés à l’Institut.

Les usagers des archives et de la bibliothèque sont les employés de l’organisation, le corps enseignant et les étudiants de l’Institut de Bossey, ainsi que des chercheurs du monde entier. Si les documents conservés sont les sources majeures pour l’histoire de l’œcuménisme, ils constituent aussi des sources très importantes sur le développement de problématiques globales au cours du 20e siècle (droits humains, migration, santé, …), tout en reflétant une autre approche que les documents du système onusien. La plupart des demandes se font dans le cadre d’une recherche académique, pour la rédaction de travaux divers (master, thèse), des articles, des monographies ou des cours. Les archives audiovisuelles sont aussi régulièrement utilisées par la Communication pour illustrer l’histoire du COE.

Les archives et la bibliothèque ont une page dédiée sur le site de l’organisation, où se trouvent toutes les informations de contact de l’archiviste et du bibliothécaire ainsi que les liens vers les outils de recherche. Elles font parfois l’objet d’une nouvelle publiée sur le site de l’organisation, mais ne possèdent pas de compte propre sur les différents réseaux sociaux. Ceci essentiellement en raison de manque de ressources humaines et de temps pour créer du contenu et alimenter un tel compte.

Les archives et la bibliothèque font partie des organisations faîtières de Suisse (Bibliosuisse, AAS). L’archiviste est également en contact avec les archivistes genevois au sein du Forum des archivistes genevois, membre du groupe de travail des archives ecclésiastiques de l’AAS ainsi que du groupe des archivistes et des records managers au sein des organisations internationales (RAIOG, Records and Archives of International Organizations Group). Le bibliothécaire est lui en contact avec l’Association des bibliothèques européennes de théologie BETH et l’Association des bibliothécaires du domaine religieux en Suisse BibRel.ch.

Formellement, le COE est une association de droit suisse et n’est donc soumis à aucune autre obligation d’archivage que celle s’appliquant aux personnes morales. Toutefois, comme nous l’avons vu, l’organisation a dès le départ accordé de l’importance à la conservation de son histoire. Les archives se sont constituées par versements ponctuels et distincts, sans que ne se soit développée une tradition de gestion documentaire au sein de l’organisation. Aujourd’hui, les défis à relever par les archives et la bibliothèque sont la sauvegarde de la mémoire historique dans un cadre en pleine mutation, et notamment divers déménagements, et la perpétuation de leur mission première en assurant la conservation des sources d’aujourd’hui pour les chercheurs de demain.

Les archives et la bibliothèque connaissent actuellement une période de mutation intense, puisque le bâtiment occupé par les archives, où étaient aussi encore conservées certaines ressources de la bibliothèque, notamment sa très riche collection de périodiques, est en passe d'être détruit, dans le cadre d'un important projet immobilier sur le site du Centre œcuménique. Les archives et les collections de la bibliothèque ont donc dû être transférées dans des lieux de conservation provisoires, en attendant la construction de nouveaux locaux dédiés. Les deux dernières années ont été l'occasion de mener une réflexion sur la mission essentielle des archives et de la bibliothèque et sur les ressources indispensables pour la mener à bien, toutes les collections n'ayant pu être conservées dans leur intégralité. Les défis logistiques n'ont pas manqué non plus, un déménagement de collections ne s'improvisant pas au jour le jour. Des solutions ont pu être trouvées pour permettre de conserver la presque totalité des ressources sur le site du Centre œcuménique et continuer à y garantir l'accès aux usagers. La prochaine phase sera consacrée à prévoir de bonnes conditions de conservation et d'accès dans les nouveaux locaux à construire.

Tankam Anne Emmanuelle

Anne-Emmanuelle Tankam

Licence en archéologie classique à l'Université de Genève, MAS in Bibliotheks- und Informationswissenschaften an der Universität Zürich, archives de l'Organisation mondiale de la Santé 2009-2011, archives du Conseil œcuménique des Eglises depuis 2011.

Kommentare

*Pflichtfeld

Abstract

Les archives et la bibliothèque du Conseil œcuménique des Eglises conservent la mémoire du mouvement œcuménique et constituent une source importante pour l’histoire de la globalisation au cours du 20e siècle. Bien que rattachées aujourd’hui à des services distincts au sein de leur organisation, elles demeurent fidèles à leur mission première de servir la recherche œcuménique et de conserver la mémoire du mouvement et travaillent en étroite collaboration.

Das Archiv und die Bibliothek des Ökumenischen Rates der Kirchen bilden zusammen das Gedächtnis der ökumenischen Bewegung. Sie sind zudem eine wichtige Quelle für die Geschichte der Globalisierung im 20. Jahrhundert. Obwohl sie heute innerhalb der Organisation an unterschiedliche Dienste gebunden sind, bleiben sie in enger Zusammenarbeit ihrer Hauptaufgabe treu, der ökumenischen Forschung zu dienen und das Gedächtnis der ökumenischen Bewegung zu bewahren.