Commentaires Résumé
2015/1 Associations I+D

Communauté de travail des bibliothèques suisses de lecture publique (CLP)

Commentaires Résumé

La Communauté de travail des bibliothèques suisses de lecture publique – Qu’est-ce donc, un groupe de pression, un syndicat, une nouvelle association professionnelle?

Son petit nom, c’est la CLP? Il fallait le dire tout de suite! La CLP, tout le monde la connaît, mais nombreux sont ceux qui ne savent pas à quelle dénomination exacte correspond ce sigle! Une réflexion quant à un changement de nom fait en conséquence partie des objectifs à moyen terme du Comité central de la CLP, en vue du jubilé de 2022. En effet, la CLP est née le 10 avril 1972 et elle s’appelait alors le Groupe de travail des bibliothèques de lecture publique, rebaptisé en 1988 du nom actuel de l’association.

Mission et valeurs

Au printemps 2014, le Comité central de la CLP a mené une réflexion stratégique qui lui a permis de définir formellement la mission et les valeurs qui sous-tendent l’association: «la CLP a pour mission de promouvoir l’action des bibliothèques de lecture publique et scolaires, ainsi que les activités de leur personnel. Elle les soutient dans la réalisation de leur dessein: promouvoir la lecture, former, divertir. Elle assure leur positionnement stratégique, leur développement et leur rayonnement dans la société démocratique suisse. Cela signifie que la CLP promeut les valeurs inscrites dans le Code d’éthique de BIS pour les bibliothécaires et les professionnels de l’information (2013), le Manifeste de l’UNESCO sur la bibliothèque publique (1994) et le Manifeste de l’UNESCO et de l’IFLA sur la bibliothèque scolaire (1999)». La CLP revendique ainsi un double ancrage, à la fois au niveau national et à celui de la Communauté internationale des bibliothèques et des bibliothécaires de lecture publique et scolaires.

Structures, membres

Pour remplir sa mission, la CLP s’appuie sur un Comité central composé de membres alémaniques et romands, sur un Secrétariat général dirigé par Hansueli Locher (lui-même également secrétaire général de BIS, ce qui n’est pas sans créer d’intéressantes synergies entre les deux plus grandes associations professionnelles de notre pays) et sur deux groupes régionaux, romand et alémanique, disposant chacun de leur comité.

Toutefois, une association n’est rien sans ses membres! A ce sujet, la situation de la CLP est plutôt favorable, puisque leur nombre a régulièrement augmenté ces dernières années, pour atteindre un total de 1115 membres à la fin 2013.

Activités

Le Comité central a déterminé, puis discuté avec les comités des groupes régionaux, des objectifs à court et à moyen terme, dans le cadre de la réflexion stratégique mentionnée plus haut:

  • Influencer les politiques publiques qui ont une incidence sur les bibliothèques de lecture publique et scolaires
  • Inciter les membres de la CLP à développer leurs compétences en fonction des besoins de leurs clients
  • Favoriser et renforcer les échanges au sein de la communauté des membres de la CLP
  • Communiquer de manière régulière, et par les canaux appropriés, sur les projets et les réalisations de la CLP ainsi que sur l’évolution de l’environnement des bibliothèques
  • Maintenir et développer les ressources nécessaires afin d’assurer la vitalité de la CLP et d’améliorer les prestations proposées à ses membres.

Cinq mots-clefs permettent alors de résumer les axes de travail principaux de la CLP: formation continue, lobby, normes et publications, réseautage, système de milice.

Formation continue

Respectivement placés sous la responsabilité des deux groupes régionaux, deux programmes très diversifiés et renouvelés chaque année sont proposés aux membres.

Lobby: deux exemples d’actions

Le projet Initiative Bibliothèques Suisse, lancé en 2011, a pour objectif de lancer une initiative en faveur des bibliothèques dans chaque canton, dans le but d’améliorer leurs bases légales, voire de les créer. Pour l’instant, seul le canton de Saint-Gall s’est lancé avec succès dans cette aventure. Le Groupe régional romand réunit à intervalles réguliers les directions des bibliothèques de lecture publique des villes romandes et décerne, chaque année, un prix à un travail de bachelor réalisé dans le cadre du Département ID de la HEG-Genève.

Normes et publications

La CLP publie les seules normes suisses dans le domaine des bibliothèques: les Normes pour les bibliothèques de lecture publique et celles pour les bibliothèques scolaires (ces dernières sont même disponibles en ligne et gratuitement, puisque leur élaboration a été financée par les Départements cantonaux de l’éducation).

Grâce à ces normes, la CLP contribue à harmoniser sur un plan suisse les services proposés aux usagers. Elle publie également certains outils de travail fort utiles, comme par exemple le dernier venu: «J’organise mes collections» (pour l’instant, en français uniquement).

Réseautage

Les assemblées générales, la publication de la revue CLP Info, les réunions thématiques, la participation active à la campagne «Bibliofreak/Biblioaccro» (www.bibliofreak.ch), la prochaine création d’un groupe Facebook/CLP, les contacts étroits avec Bibliomedia Suisse, sont autant d’occasions offertes aux membres de se rencontrer et d’échanger, afin de confronter leurs opinions et de faire face ensemble aux défis qui les attendent.

Système de milice

Sans lui, la CLP ne serait rien! C’est en effet grâce aux efforts sans cesse renouvelés des membres que la CLP fait preuve de dynamisme et imprime une certaine dynamique au paysage des bibliothèques publiques et scolaires de notre pays!

Communauté de travail des bibliothèques suisses de lecture publique (CLP)

Fondation: 10 avril 1972

Forme juridique: association, groupe d’intérêt BIS

Siège: Aarau

Zone d’influence: Suisse

But: promouvoir l’action des bibliothèques de lecture publique et scolaires, ainsi que les activités de leur personnel (promouvoir la lecture, former, divertir) ; assurer leur positionnement stratégique, leur développement et leur rayonnement dans la société démocratique suisse.

Activités: programme de formation continue, voyages d’étude, publications (normes, en particulier), lobbying, organisation de rencontres spécifiques, groupes de travail divers, Prix du Groupe romand de la CLP remis à un étudiant de la HEG/ID-Genève, assemblées générales avec programme spécifique, cours de base CLP (ces diverses activités sont organisées par la CLP dans son ensemble ou par ses groupes régionaux alémanique et romand)

Membres: 567 membres individuels (dont 15 en formation et 21 retraités) et 548 membres collectifs (fin 2013)

Présidence: Klaus Egli

Publications: CLP Info (quatre numéros annuels)

Site web: www.sabclp.ch/fr/

Contact: sab@sabclp.ch

Gorin Michel 2014

Michel Gorin

Michel Gorin est bibliothécaire et chargé d'enseignement à la Haute école de gestion de Genève. Il est président du groupe de travail «Ethique professionnelle» de BIS, qui a fait suite au groupe de travail temporaire «Révision du Code de déontologie» qui avait atteint son objectif de mettre à jour le «Code de déontologie des bibliothécaires suisses» résultant dans le «Code d'éthique de BIS pour les bibliothécaires et les professionnels de l'information».
Michel Gorin est en outre vice-président du Comité central de la Communauté de travail des bibliothèques suisses de lecture publique (CLP).

Commentaires

*Pflichtfeld