Kommentare Abstract
2015/4 Kompetenzen

Formation à la gestion de l’information documentaire au Canada

Kommentare Abstract

Au Canada, huit universités offrent un programme de maîtrise en sciences de l’information (MSI). Les champs de compétences visés sont: fondements de la profession; ressources d’information; organisation de l’information; technologie; services à l’usager; recherche; formation continue; gestion.

Depuis 1960, c’est au deuxième cycle universitaire (maîtrise) que sont formés la majorité des professionnels de^l’information documentaire au Canada. Est admissible à la maîtrise en sciences de l’information (MSI) toute personne détenant un diplôme de premier cycle universitaire, quel que soit le domaine de spécialisation1. La MSI est présentement décernée par huit universités canadiennes. Les programmes qui mènent à l’obtention de la maîtrise sont évalués régulièrement et agréés par l’American Library Association (ALA)2. L’ALA a défini huit champs de connaissances et de compétences qui doivent être représentés dans la formation:

1. Fondements de la profession;

2. Ressources d’information;

3. Organisation de l’information et des connaissances;


4. Technologie;

5. Référence et services à l’usager;

6. Recherche;

7. Formation continue;

8. Gestion.

Pour chacun des champs, un inventaire de connaissances et de compétences spécifiques facilite la mise sur pied, l’actualisation et l’évaluation des programmes3. Chaque institution peut à son tour établir la liste des compétences dont le programme de MSI doit favoriser le développement4.

Il revient à chaque institution d’établir la structure interne de ses programmes, mais les objectifs sont partout semblables. Le programme de MSI vise à former des professionnels aptes à proposer des outils et des façons de faire efficaces pour gérer l’information sous toutes ses formes et dans tous les milieux. Nécessairement imprégnée d’une très forte culture technologique, la formation permet aux diplômés d’intégrer aisément une diversité de milieux de pratique, généralistes ou spécialisés.

Le programme de formation est constitué d’un tronc commun et de blocs spécialisés. Le tronc commun est l’ensemble des cours et activités obligatoires dont l’objectif est de favoriser l’acquisition des connaissances de base et le développement de compétences transversales qui permettront au futur professionnel d’évoluer dans n’importe quel milieu documentaire. Les cours et activités au choix, incluant souvent un stage supervisé en milieu professionnel, permettent à chaque étudiant de suivre ses propres intérêts et de se spécialiser.

La grande majorité des professionnels oeuvrent encore dans les milieux traditionnels que sont les bibliothèques, les centres de documentation et les services d’archives, où les fonctions qui leur sont confiées sont cependant de plus en plus nombreuses et diversifiées (formation à l’usage de l’information, développement et exploitation de collections de jeux, rédaction des politiques d’utilisation de réseaux sociaux, etc.). D’autres milieux de pratique, ceux de la veille informationnelle, de la gestion de contenus web, de l’architecture de l’information, par exemple, s’ouvrent de plus en plus largement aux détenteurs de la MSI.

Notons que d’autres formations de base dans le domaine sont également offertes: diplômes d’études pré-universitaires en techniques de la documentation, spécialisations en archivistique dans les départements universitaires d’histoire, certificats ou diplômes d’études supérieures spécialisées (DESS) dans des écoles de gestion, etc. Comme les programmes de MSI, ces formations font face à des défis importants5.

Avatar

Michèle Hudon

Michèle Hudon est professeure agrégée à l’École de bibliothéconomie et des sciences de l’information (EBSI) de l’Université de Montréal (Canada). Ses domaines d’enseignement et de recherche sont: l’organisation de l’information et des connaissances, et plus particulièrement la conception et l’utilisation de langages documentaires. Elle est l’auteure du Guide pratique pour l’élaboration d’un thésaurus documentaire (ASTED 2009), de Analyse et représentation documentaires:

introduction à l’indexation, à la classification et à la condensation des documents

(PUQ 2013), et de nombreux articles sur l’indexation (théorie et pratique), l’élaboration

de thésaurus, l’organisation de la bibliothèque virtuelle et l’enseignement de la classification documentaire.

Kommentare

*Pflichtfeld

Abstract

Acht kanadische Universitäten bieten einen durch die American Library Association (ALA) akkreditierten Lehrgang «Master in Informationswissenschaften» an. Dieser zielt auf folgende acht Kompetenzfelder ab: berufliche Grundlagen; Informationsressourcen; Organisation der Information; Technologie; Kundendienstleistungen; Recherche; Weiterbildung; Verwaltung.