Kommentare Abstract
2015/3 GLAM und Wikimedia

Wikipédia et les bibliothèques:un atelier de rédaction à Genève

Kommentare Abstract

L’accueil ponctuel ou régulier d’un atelier de rédaction Wikipédia est une modalité contemporaine de médiation pour une bibliothèque patrimoniale, étant donné que l’encyclopédie libre partage de nombreuses valeurs avec les institutions mémorielles.

La réussite de Wikipédia, fondée en 2001, est indéniable. Elle incarne au mieux cette force et cette énergie à l’oeuvre au sein du Web 2.0, qui permet à des inconnus de coentreprendre une encyclopédie cohérente et utile à tous. Dans la plupart des pays, c’est l’un des dix sites les plus fréquentés de la toile.

Wikipédia partage de nombreuses valeurs avec les bibliothèques: mise en avant de contenus informationnels libres, respect des règles du droit d’auteur et de la citation des sources, lutte contre le plagiat, traitement non spécialiste de l’information favorisant les passerelles entre les savoirs, ou encore, plus récemment, une représentation normalisée des informations qui permet l’ouverture des données et le Web sémantique. Cette affinité tient aussi au fait que Wikipédia est une entreprise non commerciale et dénuée de toute publicité.

En 2006, Jean-Philippe Accart, alors responsable de l’information au public de la Bibliothèque nationale suisse, appelle les professionnels à s’impliquer dans l’encyclopédie en écrivant des articles sur leur institution: l’article sur la Bibliothèque de Genève a vu le jour à ce moment-là.

L’organisation à la Bibliothèque de Genève d’un atelier de rédaction d’articles, en collaboration avec l’association Wikimedia CH et Infoclio.ch, dans le cadre du premier Festival «Histoire et Cité» de l’Université de Genève, s’inscrit dans la création d’événements Wikipédia in situ qui se sont multipliés ces dernières années.1

Les résultats


  • Sur le thème de la paix, l’atelier a rassemblé pendant une journée dans une salle de la bibliothèque habituellement réservée à l’étude solitaire, onze contributeurs bénévoles encadrés par quatre wikipédiens et quatre professionnels membres de la bibliothèque et de l’organisation.
  • Tout le monde était heureux d’être là et a travaillé avec plaisir et assiduité, chacun dans son rôle: les contributeurs, tous novices, ont été initiés par les wikipédiens aux principes rédactionnels; les professionnels de la bibliothèque ont guidé les recherches et fourni des sources imprimées. Ces interactions bénéfiques, appliquées à un thème stimulant, ont contribué au succès de la journée.
  • Trois articles ont été augmentés et améliorés, trois autres ont été crées.

Les enseignements pour la bibliothèque


Cette nouvelle forme d’animation a incontestablement donné une bonne image de la bibliothèque. Nombreux sont les participants qui ont relevé à quel point il leur paraissait naturel que les bibliothèques accueillent des ateliers Wikipédia, et le parallélisme de leurs objectifs.

En revanche, l’amélioration des contributions au niveau «bon article» ou «article de qualité» était manifestement un but trop élevé pour ces nouveaux auteurs. Bien que Wikipédia permette à n’importe quel internaute d’intervenir en facilitant la publication de textes, l’édifice intimide et demande pour beaucoup de volontaires une initiation.

Par rapport à d’autres animations plus classiques, visites guidées ou conférences, l’investissement en amont et le jour de l’atelier sont plus importants pour un nombre équivalent de personnes touchées. Un guide des ressources numériques accessibles (catalogues, bases de données) ainsi que des images inédites fournies par le Centre d’iconographie avaient été préparés. Toutes ces ressources ont cependant été peu exploitées, en raison d’habitudes informationnelles déjà établies ainsi que du respect extrêmement strict de Wikipédia concernant les droits des illustrations.

La bibliothèque dispose dans ses riches collections de nombreuses ressources documentaires imprimées, non disponibles sous forme numérique, sur la thématique choisie. Elles ont été modérément utilisées et l’auraient été encore moins sans l’incitation des professionnels.

Lors de cette journée, la Bibliothèque de Genève a partagé ses compétences professionnelles et ses ressources avec un public motivé. Nul doute que ces nouveaux contributeurs vont désormais enrichir de leur côté l’encyclopédie libre. Et pour l’institution cette proposition s’inscrit clairement dans une modalité contemporaine de médiation mémorielle. Toutefois, s’ils devaient se répéter, de tels évènements devraient s’appuyer sur un meilleur équilibre entre l’investissement nécessaire des professionnels et le nombre de participants qui en bénéficient.

Avatar

Alexis Rivier

Alexis Rivier est conservateur à la Bibliothèque de Genève, responsable de la bibliothèque numérique. Son expérience de l’informatisation des bibliothèques – des catalogues et bases de donné es à la numérisation – porte sur plus de 20 ans. Elle nourrit une réflexion qui s’exprime dans plusieurs volumes publiés par les éditions Electre – Cercle de la librairie, ainsi que dans un enseignement à l’Université de Genève, puis à la Haute école de gestion de Genève.

Kommentare

*Pflichtfeld

Abstract

Die freie Enzyklopädie Wikipedia und die Gedächtnisinstitutionen teilen zahlreiche gemeinsame Werte. Das Ausrichten eines Wikipedia-Ateliers – sei es punktuell oder regelmässig – ist darum eine zeitgemässe Form der Vermittlung für eine Bibliothek mit Sammlungsauftrag. Die Erfahrung der Bibliothek Genf mit einem solchen Atelier zeigt jedoch, dass es wichtig ist, einen ausgewogenen Mittelweg zu finden zwischen den angestrebten Zielen, deren Wirkung und dem Organisationsaufwand.