Kommentare Abstract
2015/3 GLAM und Wikimedia

Le projet Valdensia de la BCU Lausanne: une première expérience GLAM avec Wikimédia

Kommentare Abstract


La première collaboration de la BCU Lausanne avec Wikimedia CH a été le projet «Valdensia», visant à déverser dans Wikipédia 800 notices biographiques de personnalités vaudoises élaborées par la section Documentation vaudoise de la BCU Lausanne. Cette collaboration a pu être réalisée en quelques semaines grâce aux compétences et à l’enthousiasme des wikipédiens locaux. L’action a été couronnée de succès et depuis cinq ans, la BCUL a poursuivi avec bonheur sa collaboration avec Wikimedia CH.

À titre personnel, et dès sa création en 2001, l’encyclopédie Wikipédia m’a interpelée. À la fin des années 1980, j’avais eu l’occasion de travailler à la rédaction centrale du Lexicon Iconographicum Mythologiae Classicae1 à Bâle. Cette expérience m’avait révélé qu’une oeuvre de type encyclopédie est toujours un ouvrage collectif et collaboratif, et que sa qualité finale tient autant aux compétences des auteurs des articles originaux que des interactions nombreuses et complexes entre l’ensemble des auteurs et les relecteurs.

En 2007, j’avais eu l’occasion de participer au «Wikipedia Day» à Berne. À cette occasion, j’avais pu constater qu’un grand nombre d’auteurs écrivant pour Wikipédia était d’une part des spécialistes du terrain, des étudiants en master, des chercheurs, voire des professeurs, donc en fait les personnes auxquelles on s’adresserait naturellement pour rédiger les articles d’une encyclopédie, et que d’autre part les processus de relecture de Wikipédia étaient suffisamment aboutis pour garantir une certaine qualité.

La BCU devient éditeur

Mais quelle contribution la BCU Lausanne pouvait-elle apporter dans une oeuvre comme Wikipédia? Bien qu’étant une bibliothèque de type encyclopédique, la BCU Lausanne ne joue que rarement le rôle d’éditeur. Néanmoins, certaines sections de la BCU Lausanne élaborent des contenus rédactionnels. La section Documentation vaudoise de la BCU Lausanne a pour mission de collecter et d’acquérir tous les documents ayant trait au canton de Vaud, dans tous les domaines, à toutes les époques et sur tous les supports. Nous générons ainsi une collection physique de Valdensia (publications consacrées au canton de Vaud ou écrites par des Vaudois) disponible pour le grand public en libre accès au Palais de Rumine. Pour compléter cette offre documentaire, la BCU Lausanne maintient des bases de données sur les districts et communes vaudoises2, les écrivains3 et les musiciens vaudois4. Ces bases de données contiennent des informations élaborées avec grands soins par nos spécialistes depuis plusieurs décennies. Les contenus sont disponibles en ligne librement par l’intermédiaire du site web de la BCU Lausanne. Leur visibilité n’est cependant pas très grande, ce qui est fort dommage au vu de l’envergure et de la qualité du travail accompli.

C’est en février 2011 que la BCU Lausanne est entrée en contact avec Wikimedia CH, l’association qui promeut Wikipédia en Suisse, dans l’intention d’instaurer un partenariat GLAM5, pour lequel le mouvement Wikimédia venait de publier un appel à collaboration. Trois jours plus tard, nous avons reçu une réponse du secrétaire de Wikimedia CH, et 20 minutes après, un membre de la joyeuse petite équipe de bénévoles vaudois passionnés nous contactait pour prendre rendez-vous. Un mois plus tard, le projet de collaboration «Valdensia»6 avait été formulé, tout comme d’autres idées de collaborations que nous avions déjà ou sommes encore en train de réaliser avec Wikipédia.

BCUbot voit le jour

Notre premier projet commun «Valdensia» concernait la mise à disposition sur Wikipédia de quelque 800 notices biographiques de personnalités vaudoises en provenance de nos bases de données. Du côté BCUL, le projet a essentiellement mobilisé la responsable de la Documentation vaudoise, Brigitte Steudler, et notre responsable Informatique, Alexandre Lopes. Wikimedia CH a mis à disposition d’une part un coordinateur de projet en la personne de Nicolas Ray, et d’autre part les compétences remarquables de Frédéric Schütz, qui a développé un robot pour le transfert automatique des notices de nos bases de données vers Wikipédia, et de Ludovic Péron, pour le contrôle de conformité des articles et la relecture.

Une semaine après notre première rencontre, Frédéric Schütz nous présentait le «BCUbot», et nous démarrions un test par le transfert d’une dizaine de notices biographiques. La fin du mois de mars et le début du mois d’avril 2011 ont été consacrés au règlement des détails légaux (autoriser Wikipédia à publier les articles en licence libre copyleft7) et techniques (programmation du robot). Le transfert des notices se fit entre le mois d’avril et le mois de novembre 2011, par lots. Chaque personnalité concernée fut avertie au préalable par courrier, ce qui les a incités à nous transmettre des corrections et compléments pour nos propres notices. Dès le mois de mai, les premières notices furent publiées sur Wikipédia et le projet communiqué à la presse. Comme il s’agissait du premier projet de ce type en Suisse romande, il a bénéficié d’une très bonne couverture médiatique. Les échos furent très positifs, bien qu’à l’époque un certain nombre de voix demeuraient critiques par rapport à la qualité des articles sur Wikipédia.

Deux mondes – un succès

Pour la BCU Lausanne, cette première expérience a été enthousiasmante, en ce qu’elle nous a permis de travailler avec une équipe de jeunes passionnés. La rapidité de la mise en place du projet contrastait avec la lourdeur inhérente à nos propres processus. Jusqu’à un certain point, ce sont bien deux mentalités qui s’affrontent: d’un côté la rapidité et la volatilité du crowdsourcing, de l’autre le sérieux et la lenteur nécessaires à asseoir et valider une information de qualité. Organiser la communication, par exemple, a été assez laborieux en raison des contraintes intrinsèques à la communication dans le secteur public, contraintes qu’il n’était pas facile à faire accepter par nos jeunes et remuants partenaires de Wikipédia, qui travaillent de façon beaucoup plus décentralisée.

L’expérience a cependant eu des effets très positifs pour la BCU Lausanne, et ce bien au-delà de la visibilité accrue de nos notices. Elle nous a permis d’intensifier nos échanges avec les personnalités vaudoises, et par là d’améliorer la qualité de nos propres bases de données, de compléter notre dépôt légal, d’actualiser les bibliographies, de corriger des erreurs, etc. Sur Wikipédia, le succès a été immédiat: en l’espace de quelques semaines, plusieurs milliers d’interventions sur les articles ont permis de récolter une foule de nouvelles informations concernant les personnalités vaudoises.

C’est donc avec un plaisir non dissimulé que la BCU Lausanne poursuit depuis cinq ans son partenariat avec Wikimedia CH. Un second projet a concerné l’organisation de Wikipermanences. Contactés par le directeur scientifique de Wikimedia CH en mars 2014, nous sommes immédiatement entrés en matière et avons pu organiser la première Wikipermanence de Suisse le 3 avril 2014.

Une troisième collaboration visait l’organisation d’un concours de rédaction d’articles sur les communes vaudoises (appelé Wikivillage) dès l’automne 2014. À cette occasion, nous avons invité des gymnasiens du canton à écrire des articles dans Wikipédia à partir d’ouvrages mis à disposition par la Documentation vaudoise.

Notre collaboration se poursuit actuellement par un quatrième projet d’envergure qui concernera la mise à disposition de portraits d’auteurs, compositeurs et interprètes vaudois par l’intermédiaire de Wikimédia Commons.

En conclusion, la BCU Lausanne est extrêmement satisfaite de ses collaborations avec Wikimedia CH, une collaboration dans le cadre de laquelle nous bénéficions certainement de la présence sur le terrain de personnalités comme Frédéric Schütz. L’objectif que nous poursuivons dans ce partenariat n’est pas la mise en valeur de l’institution BCU Lausanne, même si la publicité est certes un aspect important et plaisant. Notre objectif principal reste la mise en valeur du patrimoine vaudois, par l’intermédiaire d’une des plateformes les plus plébiscitées par les internautes de la planète, et, qui plus est, se situe au centre du web sémantique.

Frey Jeannette 2015

Jeannette Frey

Née le 13 avril 1962 à Kirchberg (BE). Licence ès lettres (histoire ancienne, archéologie classique et égyptologie) à l’Université de Fribourg, puis rédactrice à la Rédaction LIMC (Lexicon Iconographicum Mythologiae Classicae) à Bâle. Responsable de la Photothèque du Musée national suisse à Zurich de 1992 à 1998 et premières expériences dans l’informatisation et la numérisation des fonds photographiques. Responsable des Archives fédérales des Monuments historiques à Berne de 1998 à 2992, en charge des projets d’informatisation et de numérisation de fonds photographiques. Responsable Information & Communication dans le secteur privé en 2002, tout en menant en parallèle des études d’informatique et de mathématiques à l’Université de Fribourg. En 2004, reprise de la responsabilité des périodiques et ressources électroniques à la BCU Lausanne. Directrice de la BCU Lausanne depuis mai 2008. Projets principaux en 2015: extension du bâtiment principal de la BCU Lausanne, l’Unithèque, sur le campus de Dorigny; RenouVaud, implémentation d’un nouveau SIGB pour l’en- semble des bibliothèques du réseau vaudois (plus de 100 bibliothèques). 

Kommentare

*Pflichtfeld

Abstract


Die erste Zusammenarbeit der BCU Lausanne mit Wikimedia CH war das Projekt «Valdensia» (https://fr.wikipedia.org/wiki/Projet:Valdensia) im Frühling 2011. Das Projekt hatte zum Ziel, 800 Kurzbiografien von Waadtländer Persönlichkeiten, erarbeitet durch die Abteilung Documentation vaudoise der BCUL, in Wikipedia einfliessen zu lassen. Das Projekt konnte innert einiger Wochen realisiert werden, dank der Kompetenz und dem Enthusiasmus von lokalen Wikipedians, darunter Frédéric Schütz, der in wenigen Tagen einen Roboter «BCUbot» entwickelte, der den automatisierten Transfer der Eintragungen der Datenbanken der BCUL in die Wikipedia ermöglichte. Die Aktion ist von Erfolg gekrönt: Mehr als 4000 Eingriffe in die 800 Einträge wurden in den Wochen nach ihrer Bereitstellung vorgenommen.

Seit fünf Jahren setzt die BCUL gerne ihre Zusammenarbeit mit Wikimedia CH fort, so wurden Wikipermancences (2014) und Wettbewerbe im Verfassen von Artikeln «Wikivillage» (2014) organisiert. Derzeit läuft ein Projekt, mit dem Fotografien über Wikimedia Commons zur Verfügung gestellt werden sollen.